Les erreurs à ne pas commettre en SEO

15 01 20210 commentaires

Le référencement naturel, ou SEO (pour Search Engine Optimization) est la méthode qui permet aux pages de votre e-commerce de se positionner parmi les résultats de Google. Or, si vos pages sont bien positionnées, elles vous apportent du trafic. Et qui dit trafic, dit augmentation de vos ventes et de votre chiffre d’affaires. Voilà pourquoi il est important de ne pas négliger votre SEO, mais encore faut-il contourner les embûches pour qu’il soit réellement efficace et ne vous fasse pas perdre votre temps.

Je vais vous présenter quelques-unes des erreurs les plus fréquentes en référencement naturel et la façon de les éviter.

Erreur n°1 : sous-estimer le SEO !

Cela semble évident, mais pour ne pas faire d’erreurs en SEO, ne sous-estimez pas son importance ! En effet, votre site peut être le plus beau, le plus ergonomique, le plus complet, cela ne sert absolument à rien si personne ne le trouve. Malheureusement, je constate souvent que les entreprises considèrent le référencement naturel comme une option. C’est dommage, car c’est pourtant l’un des leviers les plus puissants d’acquisition de trafic, alors pourquoi s’en priver ?

Car, sachez-le, les clients ne vont pas venir d’eux-mêmes visiter vos pages, sans aucune action de votre part. En fait, plus de 9 expériences en ligne sur 10 débutent avec une recherche sur Google. C’est pourquoi je vous recommande de prendre, avant tout, un moment pour réfléchir à votre stratégie SEO. De cette façon, vous ne risquez pas de vous lancer dans des opérations chronophages qui resteraient sans résultats et qui vous obligeraient à perdre du temps pour faire des modifications après-coup.

90% des expériences en ligne passe par Google

Erreur n°2 : ne pas choisir les bons mots clés

Vous le savez, car vous l’avez certainement entendu de nombreuses fois, même sans rien y connaître au SEO : les mots clés sont l’essence de votre référencement naturel. C’est pour cette raison que vous devez y réfléchir en amont de la création de votre site. Si vous ne le faites pas, vous risquez de vous lancer trop rapidement et vous rendre compte finalement que vous avez travaillé pour rien.

Les mots clés correspondent à des « requêtes », que Google envoie à ses bases de données. Votre rôle est de montrer à Google que votre contenu est pertinent pour apporter une réponse aux questions que se posent les internautes. Cependant, pour ce faire, les mots clés ne sont pas tous équivalents. C’est-à-dire qu’ils n’ont pas tous les mêmes chances d’aboutir à une conversion.

Par exemple, la requête « bougies parfumées » peut signifier que l’internaute cherche à acheter des bougies parfumées, ou qu’il souhaite les fabriquer lui-même, ou encore en connaître les bienfaits… Si vous vendez des bougies parfumées, vous devriez sans doute privilégier un mot clé tel que « acheter des bougies parfumées ». Si vous avez du mal à trouver les mots clés les plus efficaces dans votre domaine, pensez toujours avant tout à vous mettre à la place des visiteurs.

Vous pouvez également vous inspirer de vos concurrents ! S’ils sont très bien positionnés sur une requête, vous pouvez le faire aussi. Ne croyez pas que les mots clés les plus concurrentiels sont inaccessibles. Vous pouvez vous placer en première page de Google sur un mot clé très concurrentiel, cela demandera seulement plus de temps et de travail.

Sélection mots-clés SEO

Erreur n°3 : vouloir optimiser toutes vos pages d’un seul coup

Vous l’aurez sans doute observé sur Google, la plupart des résultats de recherche pointent vers des pages précises, et pas seulement sur une page d’accueil. C’est ce qu’on appelle des « pages profondes ». Cela signifie que l’optimisation de votre e-commerce passe par un travail sur des pages et pas sur l’intégralité du site. De plus, vouloir à tout prix optimiser toutes vos pages du premier coup pourrait représenter une charge de travail superflue. Je vous suggère donc de commencer par les pages les plus rentables. Cela peut être parce que ce sont les produits favoris de vos clients, parce qu’ils dégagent le plus de marge, ou encore parce qu’ils entraînent le moins de SAV…

Si vous manquez de temps et afin de garder un niveau élevé d’intérêt aux yeux de Google, je vous recommande de désindexer les pages que vous n’avez pas optimisées. Cela signifie que vous indiquez à Google qu’il ne doit pas visiter ces pages ni prendre en compte leur contenu. En effet, Google attribue une note moyenne qui évalue la qualité globale de votre site, à partir de sa pertinence, de sa cohérence, de sa notoriété… Si de nombreuses pages ne sont pas optimisées, même s’il s’agit de produits peu rentables, cette moyenne va mathématiquement baisser… et votre positionnement aussi !

 

Si vous ne savez pas comment désindexer les pages de votre e-commerce, je vous recommande de faire appel à un spécialiste en SEO.

Erreur n°4 : écrire pour Google au lieu d’écrire pour vos visiteurs

J’entends souvent les e-commerçants dire : « Je veux des pages qui plaisent à Google ! » Je les comprends, mais en raisonnant de cette façon, ils prennent le problème à l’envers. En effet, votre rôle est d’apporter des solutions aux besoins des internautes, pas aux besoins de Google ! Si vous réussissez à le faire, non seulement vous obtiendrez davantage de commandes, mais les visiteurs passeront plus de temps sur votre site. Or, Google voit tout cela : le nombre de commandes, le temps passé sur les pages… Ce sont pour lui des signaux qui veulent dire que votre site est fiable (ou pas !) et cela va l’inciter à améliorer votre positionnement (ou pas !).

C’est la raison pour laquelle votre contenu doit, AVANT TOUT, satisfaire les clients. Si vous faites cela, en vous mettant à leur place et en leur faisant profiter de votre expertise, Google suivra tout naturellement. Car l’expérience utilisateur est dans le peloton de tête des critères qu’il prend en compte pour le référencement des pages.

Rédiger pour les internautes  pas pour Google

Erreur n°5 : penser que le SEO est trop compliqué pour vous

Vous avez certainement entendu parler de l’algorithme de Google et de ses 200 critères pour le référencement naturel… Cela vous laisse penser que vous n’avez aucune compétence pour vous occuper du référencement de votre e-commerce. Pourtant, j’ai une bonne nouvelle pour vous : la plupart des actions à mener sur vos pages pour améliorer leur positionnement sont accessibles, même si vous n’y connaissez rien en SEO. En effet, comme nous l’avons vu, le but premier de votre site est d’apporter des solutions aux problèmes des internautes. Or, vous êtes le mieux placé pour le faire, puisque vous avez identifié votre cible et vous maîtrisez vos produits.

Cela signifie que vous savez mettre en avant leurs avantages. En faisant cela, vous montrez à Google que vous donnez des réponses et, donc, que votre site mérite d’être très bien positionné.

Erreur n°6 : négliger les fiches produits et les visuels

Vous êtes peut-être déjà arrivé sur une fiche produit désespérément vide, avec seulement un vague nom de produit et un prix. Que faites-vous dans ce cas ? Vous faites demi-tour et vous allez chercher des informations plus complètes… chez les concurrents ! En effet, si une fiche produit est vide ou trop vague, cela peut vouloir dire que le e-commerçant ne connaît pas ses produits et, en tout cas, qu’il ne se met pas à la place de ses clients.

Une fiche produit doit remplacer un vendeur physique, d’autant plus que sur un e-commerce les internautes ne peuvent pas manipuler la marchandise, la soupeser, la tenir dans leurs mains. C’est pourquoi vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour répondre, de la façon la plus complète possible, aux questions que se posent les internautes sur le produit. Cela inclut également les vidéos et photos, qui mettent le produit en situation et qui donnent l’occasion aux prospects de voir d’un seul coup d’œil si cela correspond à leur besoin.

Enfin, je vous recommande de faire en sorte que les visiteurs aient les informations les plus importantes en moins de 5 secondes. Il s’agit principalement du nom du produit, du modèle, de la marque, du prix, des caractéristiques essentielles et de la photo. Ces renseignements devraient être placés en haut de la page et être accessibles sans avoir besoin de scroller.

Fiche produit doit montrer les informations en 5 secondes

Erreur n°7 : penser que l’optimisation suffit

Si vous avez suivi mes conseils jusqu’ici, l’optimisation de votre site est déjà très bonne ! Cependant, cela ne va pas suffire…

En effet, pour mesurer l’intérêt d’un site, Google se fie à son contenu, c’est vrai, mais également à sa notoriété. Cela signifie que plus on parle de votre site et plus Google comprend qu’il est pertinent. Pour voir cela, il s’attache au nombre de liens qui pointent vers vos pages. Ces liens entrants sont appelés backlinks. En fait, les backlinks ont plusieurs avantages. D’abord ils apportent du trafic à votre e-commerce : c’est une source de ventes et d’augmentation de votre chiffre d’affaires. Ensuite, les backlinks montrent votre notoriété à Google, qui va considérer que si l’on parle de votre site, il peut monter dans les résultats de recherche.

Pour obtenir des backlinks, vous pouvez, par exemple, avoir recours à un influenceur, qui va vanter les mérites d’un produit que vous lui aurez offert. Vous pouvez également proposer à un partenaire d’écrire vous-même des articles qui seront publiés sur son site et qui contiendront un lien vers le vôtre. C’est ce que l’on appelle des articles invités. Si vous prenez garde de choisir un partenaire dont le domaine d’activité est proche du vôtre, cela vous fournira une source de trafic qualifié, et ce sera aussi vu comme une preuve d’autorité par Google.

J’espère vous avoir convaincu que le SEO est une méthode accessible pour booster votre trafic et vos ventes. Si vous prenez les choses dans l’ordre en suivant les conseils que je viens de vous donner, vous éviterez les erreurs les plus courantes qui risqueraient de vous faire perdre du temps.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *