Générer des backlinks de qualité grâce au linkbaiting

8 03 2018 | 0 commentaires

Les stratégies de backlink sont de plus en plus complexes à déployer. Générer des liens de qualité et dans la continuité est devenu une expertise à part entière. Alors comment faire pour déployer une stratégie SEO pérenne sur le long terme ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir au travers du guide complet du linkbaiting. Une méthodologie de génération de liens axée sur la création de contenus à forte plus value.

Rappel des bases du netlinking

Pour les puristes, il parait évident que cette partie ne vous apportera pas grand chose. Pour autant, si vous souhaitez comprendre le linkbaiting, il est nécessaire de bien appréhender le netlinking en général. Le SEO se compose de trois grandes familles. La technique, le contenu et la popularité. Pour cette dernière, elle se mesure par la quantité et la qualité des liens qui pointent vers votre site web. C’est ce qu’on appel le netlinking ou encore les stratégies de backlinks. Récupérer des liens est plus complexe que vous pouvez l’imaginer. Surtout que nous avons précisé, « des liens de qualité ».

La quantité des liens

La quantité de liens se mesure simplement par le nombre de liens qui pointent vers votre site. Mais si nous rentrons dans le détail chaque page n’aura pas la même quantité de liens. Et l’objectif est de faire pointer des liens sur les pages importantes pour vous en SEO. Ces liens spécifiques viendront nourrir la popularité de votre page et de manière générale, celle de votre site web. Sur un marché concurrentiel (ou un mot clé concurrentiel) cette notion de quantité peut vous faire gagner des positions. Seulement voilà, la quantité n’est pas le seul critère. C’est là que ça se complique.

La qualité des liens

Deuxième critère à prendre en compte pour votre stratégie de backlinks, la qualité des liens. Et oui, il va falloir mettre en place un travail qualitatif. Mais qu’est qu’un lien de qualité exactement ? Voici les critères que l’on considère comme qualitatifs :

 

  • Un lien placé dans le corps du texte (pas en footer ni en header d’un site).
  • Un lien unique. Un nom de domaine est égal à un lien. Inutile d’avoir 10 000 liens qui proviennent du même site.
  • Une ancre optimisée. C’est-à-dire que les mots sur lesquels est placé le lien correspondent à la page. Donc, pas de « lire l’article », « voir la page » et autre.

 

Vous l’aurez compris, il n’est donc pas si simple de mettre en place une stratégie de netlinking efficace vous permettant de récupérer des liens sur le long terme. C’est donc à ce moment que le linkbaiting vient à votre rescousse.

Qu’est ce que le linkbaiting?

Littéralement, le linkating pourrait se traduire par « appâts à liens ». Et cette traduction est plutôt bonne pour expliquer cette technique. Le linkbaiting consiste à créer des contenus de qualité, innovants et/ou de référence pour votre cible. Vos contenus étant intéressants, par nature ils seront lus, vus et relayés sur la toile. Ce qui va créer des liens qui pointeront sur votre site web. Vous l’aurez donc compris, en créant un contenu de qualité, vous créez un appât qui va au fur et à mesure du temps attirer des liens.

Le linkbaiting est donc une technique pour obtenir naturellement des liens vers votre site internet. Il demande un travail soigné sur vos contenus pour qu’ils soient lus et partagés par votre audience.

Comment mettre en place votre stratégie de linkbaiting ?

Vous avez compris la théorie. Facile non ? Et bien pas si simple que ça en vrai. Car mettre en place une stratégie de linkbaiting demande beaucoup de travail, de processus et de brainstorming. Bref, c’est une stratégie qui se travaille en amont.

Cibles et personas

Tout d’abord, sachez que le travail de linkbaiting passe par une excellente connaissance de vos cibles. Car la notion de « contenus de qualité » est totalement subjective. Votre travail pourra être perçu comme qualitatif par une personne et comme bas de gamme par une autre. Le principal est qu’il soit perçu comme intéressant par votre cible. Et à ce niveau, il existe une petite subtilité qui peut mettre en péril l’ensemble de votre stratégie. Car le linkbaiting peut avoir un ciblage à double niveau.

Ciblage 1 : Les promoteurs de votre contenu. Ce sont toutes les personnes susceptibles de faire un lien vers votre site et de parler de vous.

Ciblage 2 : Vos prospects. Car n’oubliez pas la finalité de votre travail. Si vous créez du contenu uniquement pour des liens mais que vous n’attirez jamais votre cible finale, vous faites une erreur.

Et pour vous assurer de ne pas vous tromper dans vos cibles, nous vous conseillons de commencer par créer des ateliers personas. Encore eux. Et oui, car définir les différentes typologies de visiteurs va vous permettre de mettre en corrélation votre main gagnante. A savoir : contenus / liens / prospects.

Les différents types de contenus adaptés au linkbaiting

Alors, avec quel type de contenu pourrez-vous générer du linkbaiting ? Il est temps de faire marcher notre imagination. Avant de rentrer dans les différentes formes de contenu, prenez bien en compte le fait que cela ne marchera pas à tous les coups. Malgré toute votre bonne volonté et votre travail, certains contenus auront beaucoup de succès tandis que d’autres resteront dans vos placards. Pas grave du moment que vous le prenez en compte et que vous l’acceptez. C’est donc sur l’ensemble de vos contenus qu’il faudra parier et non au coup par coup. Pourquoi cette disparité ? Un contenu trop concurrentiel. La qualité perçue pas au rendez-vous. Une mauvaise communication autour de votre travail. L’alignement des planètes… Bref, un million de raisons peuvent jouer sur vos résultats. L’important c’est d’analyser et d’apprendre de vos échecs.

Ceci étant dit, quels sont les différents types de contenus propices au linkbaiting ? Gardez bien en tête que chaque typologie peut avoir des objectifs (de captation de liens) différents. Tous ne sont pas adaptés à votre site web.

Les articles de fond : Notre préféré ! Et oui, car écrire des articles de fond sur une thématique à un avantage énorme. Vous devenez un référent de votre secteur d’activité. Et c’est en tant que référent que vous allez récupérer des backlinks.

Les dossiers : Nous parlons ici des fameux dossiers sur plusieurs pages. Attention tout de même à réaliser un travail de qualité. Ce n’est pas toujours le cas pour ces dossiers.

Les interviews de référents : L’interview est un très bon moyen de générer des backlinks dans la mesure où la personne a une plus value pour votre audience. Ici aussi, méfiez-vous de ne pas tout miser sur l’interviewé. Le contenu a de l’importance.

Le guest blogging : Technique qui a fait ses preuves. Le guest blogging est une bonne façon de récupérer des liens auprès de la communauté de celui qui rédige l’article. Encore un très bon moyen de toucher une audience différente.

Des études de cas : En fonction de votre secteur, les études de cas peuvent être très prisées. En effet, vous prouvez par la méthodologie et les chiffres que votre travail a un impact positif.

Les tests et tutoriels : Les tests sont de plus en plus prisés. Et la tendance n’est pas prête de s’arrêter avec la mode des tutos. Pourquoi un tel engouement ? Parce qu’il est plus facile de prendre une décision sur la base de connaissances (la vôtre en l’occurrence) que sur des promesses marketing.

Les jeux concours : Créez vos jeux concours est un très bon moyen de créer un effet de buzz autour de vous. Il faut cependant bien travailler votre communication pour permettre à « la sauce de monter ». Attention au timing. Si vous souhaitez recevoir des liens, il faut aussi laisser le temps à votre jeu d’être visible.

Des livres blancs et infographies : Les ressources à télécharger sont devenues un incontournable dans le paysage du webmarketing. Et notamment dans les stratégies d’inbound marketing. C’est un vivier de liens très important. Pourtant, avec la concurrence de plus en plus forte, ne vous lancez pas dans ce travail si vous n’êtes pas sûr de pouvoir apporter une plus value importante. N’oubliez pas que votre expertise sera jugée à travers ce travail.

Des études de marché : Si les études de marché restent des références en linkbaiting, cela reste une ressource marginale. Généralement accessible uniquement aux entreprises d’une taille importante à cause de leurs coûts et du temps investi dans ce travail.

Des prises de positions : Les articles et billets sous formes  de prise de position, humoristique ou encore décalé sont un très bons moyen de travailler le linkbaiting. Mais nous vous mettons en garde contre ce type de contenu. Ils peuvent rapidement créer du bad buzz ou tout au moins déplaire à une partie de votre audience. Stratégie un peu risquée donc.

Des ressources gratuites (templates, plugins) : C’est une ressource qui demande d’avoir des compétences techniques en interne. Souvent liée au secteur du digital. Vous l’aurez compris, cette partie là est plus limitée et n’est pas accessible à tous.

Quelque soit le type de ressource que vous identifiez comme pertinente pour votre entreprise, le linkbaiting ne prendra qu’à la seule condition que votre contenu soit au top niveau. Personne ne fera de lien vers des ressources de piètre qualité. Vous devrez donc miser sur des processus de validation important en interne avant la diffusion.

Créer un planning éditorial

Nous y voilà ! Vous avez sélectionné des typologies de ressources et vous avez une idée de là où vous souhaitez aller. Parfait, mais ne partez pas tête baissée dans la rédaction. Au contraire. Posez-vous et mettez en place un planning éditorial. C’est un document qui vous permettra de définir une charte éditoriale, puis de timer votre production de contenu. Il n’y a que des avantages à réaliser ce travail :

  • Vous donner de la visibilité sur le court, moyen et long terme
  • Vous donner des objectifs (SMART) en termes de production
  • Vous permettre de mettre en place des processus d’écriture
  • Faciliter le travail en équipe

Alors pourquoi vous en priver ? Vous trouverez plus de détails pour optimiser votre rédaction web au travers de notre article dédié à cette problématique. Vous l’aurez compris, nous vous encourageons vivement à réaliser ce travail qui ne vous prendra pas plus de quelques heures et qui vous en fera gagner énormément ensuite.

La rédaction de contenu

A ce stade, nous espérons que vous avez réalisé votre planning éditorial. Oui, nous insistons lourdement mais ça en vaut la peine. Il ne vous reste plus qu’à réaliser votre contenu. Quelque soit le type de contenu, commencez par poser les bases. C’est-à-dire pensez « cibles » puis « objectifs ». Dans un second temps mettez sur le papier les grandes étapes (chapitres, étapes de conception,…). Puis c’est parti pour de la rédaction (ou réalisation).

Dans cette étape vous devrez vous souvenir de deux éléments importants. Tout d’abord, si vous réalisez des contenus récurrents, mettez en place des processus. Cela vous fera gagner du temps pour les prochaines fois et simplifiera aussi le travail d’équipe. Deuxième élément, rappelez-vous bien qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Certains contenus fonctionneront mieux que d’autres. Et tous les contenus ne concernent pas toutes vos cibles. Gardez le bien en tête au moment de définir vos objectifs.

Communiquer autour de votre contenu

Dernière étape, vous devrez communiquer autour de vos contenus pour en faire la promotion. Car quelque soit le niveau de qualité, si votre cible ne rencontre pas votre proposition de valeur, il y a peu de chance pour que le linkbaiting se mette en place tout seul. Pour cela, les réseaux sociaux ont un rôle clé. En fonction des retours attendus, n’hésitez pas à définir des petits (ou plus importants) budgets pour promouvoir votre travail. N’oubliez pas qu’il s’agit de générer des liens mais aussi de développer votre notoriété. Cela peut rapidement devenir un cercle vertueux. Contenus / liens / visites / conversions. Et ainsi de suite.

Comment piloter votre linkbaiting

Lorsque l’on parle de webmarketing, on parle nécessairement de pilotage. Notamment au travers des Kpi’s. Les fameux facteurs clés de performance. Le linkbaiting ne déroge pas à la règle. Si vous souhaitez être efficace, vous devrez mettre en place un suivi régulier.

Les Kpi’s

Les kpi’s vont être déterminants pour comprendre l’impact du linkbaiting. Mais attention, comme votre stratégie de contenu a un double objectif, il va falloir faire la part des choses entre linkbaiting et génération de leads. Si les deux sont importants, ils auront des kpi’s différents. Concernant votre stratégie de linkbaiting, nous vous proposons un pilotage sur les données suivantes :

  • Nombre de liens entrants par page
  • Nombre de liens entrants au global
  • Nombre de domaine faisant pointer des liens
  • Nombre de likes par post social (par réseau)
  • Nombre de partages sur les réseaux sociaux

Ces indicateurs vous permettront de valider la capacité de vos contenus à hameçonner des liens mais aussi à développer votre notoriété. Et plus vous serez reconnu, plus vous pourrez générer des liens. Un cercle vertueux pour votre entreprise.

Les outils de pilotage

Comment mettre en place un tel pilotage ? Car évoquer les kpi’s à faire remonter et être capable de récupérer l’information dont deux choses différentes. Surtout si vous souhaitez ne pas y passer deux heures tous les lundis matins. Pour cela, nous vous proposons trois outils simples et efficaces :

Majestic SEO

Majestic SEO est un outil de référencement très complet. Il vous permettra de suivre facilement les liens qui dirigent vers votre nom de domaine.

Ahrefs

Comme Majestic SEO, Ahrefs est un outil de pilotage de votre référencement. Il est reconnu depuis quelques années pour la qualité des rapports liés au netlinking. Un peu plus onéreux que son concurrent, il est aussi plus spécialisé.

Hootsuite

Hootsuite c’est le couteau suisse de la gestion social média. Simple d’utilisation, super puissant, il vous permet de gagner un temps fou. Comment fait-il ? En rassemblant sur une seule plateforme toute votre gestion de l’ensemble de vos comptes sociaux. Et comme il intègre une partie rapport, vous n’avez plus qu’à piocher les informations nécessaires à vos retours.

Exemples de stratégie de linkbaiting

Parfois, l’exemple parle plus que la théorie. Nous vous proposons donc trois petit exemples de stratégie de linkbaiting plutôt pertinents (à nos yeux en tout cas). N’hésitez pas à rajouter des exemples dans les commentaires si vous en avez d’autres.

Hubspot

Nous vous avons déjà parlé d’Hubspot. La plateforme d’Inbound marketing est un condensé d’idées de linkbaiting. Normal me direz-vous, c’est leur métier. Il n’empêche. Ils le font bien. Et c’est déjà assez rare sur cette thématique pour le signaler. Voici deux contenus qu’ils ont développés spécialement pour leurs utilisateurs qui sont générateurs de backlinks :

Adobe

Vous connaissez certainement Adobe ? Nous ne les présentons plus. Ce sont, entre autres, les créateurs du logiciel Photoshop. Une anecdote les rend célèbre dans le milieu du digital. Laquelle ? Vous savez déjà que ça a un rapport avec notre sujet. Durant une très longue période, Adobe possédait la page avec le meilleur Page Rank au monde. Comment ont-ils réussi cet exploit ? Tout simplement en proposant en téléchargement gratuit leur lecteur de PDF « Adobe Reader ». Car quelques années en arrière, les ordinateurs n’étaient pas équipés de lecteur de PDF intégré. Il fallait donc le télécharger. Cette ressource gratuite à amené à un partage de la page dans le monde entier. Exemple parfait de linkbait réussi.

Les avantages du linkbaiting

Vous n’êtes toujours pas convaincu par cette technique de netlinking ? Peut être que la stratégie de cette méthodologie ne vous donne pas une vision globale des avantages que cela représente. Et comme nous sommes convaincus par ces plus-values, nous vous proposons une dernière salve de l’ensemble des avantages du linkbaiting.

Le SEO

Premier argument en faveur du linkbaiting, le positionnement SEO de votre site. Et oui, qui dit backlinks, dit SEO. Et généralement, cela pousse vos pages à obtenir des positions de qualité dans les moteurs de recherche. Mieux encore, sur le long terme, les backlinks qui pointent sur votre domaine vont avoir un impact sur l’ensemble du site. Ce qui aura un impact positif sur le nombre de visiteurs qualifiés générés.

La notoriété

Le web, c’est aussi la communication digitale. Et qui dit communication digitale dit notoriété. Car si l’on parle de stratégie SEO, n’oubliez pas que le fait de créer des contenus de qualité va aussi vous positionner comme un référent sur votre secteur d’activité. Et c’est un avantage non négligeable pour votre commercialisation. C’est un élément de preuve sociale de la qualité de votre travail.

Créer une communauté d’ambassadeurs

Dans la continuité de l’évolution de votre notoriété, le linkbaiting vous aide à créer une communauté. Et si votre travail est bien fait, nous parlons d’une communauté engagée autour de votre marque et donc de potentiels ambassadeurs. Des personnes capables de vous recommander auprès de leurs cercles proches et donc de vous permettre de vous développer commercialement.

Si développer une stratégie ambassadeurs vous intéresse, nous vous conseillons de lire notre guide du Net Promoter Score. Un indicateur idéal pour travailler la recommandation client.

Le linkbaiting est aussi une stratégie de netlinking qui s’intègre parfaitement dans une démarche d’inbound marketing. Bien pensé, cela vous permettra de construire une base de données prospects importante que vous pourrez adresser afin de commercialiser votre entreprise.

Les inconvénients du linkbaiting

Vous l’aurez compris, nous sommes de fervents ambassadeurs de cette technique de netlinking. Malheureusement, tout n’est pas parfait. Beaucoup de sites et autres blogs présentent un tableau idyllique du linkbaiting. Nous serons moins catégoriques. Car le linkbaiting pose aussi des problématiques à prendre en compte.

Une technique chronophage

Premier inconvénient, et pas des moindres, le linkbaiting est très chronophage. Réaliser des contenus top niveau demande beaucoup de temps, d’application et de ressources humaines. C’est une réalité à prendre en compte en amont. Car si vous ne pouvez pas dégager du temps pour vous ou vos équipes, vous ne pourrez pas avoir une démarche qualitative.

Cet argument est toutefois relatif. Sachez que le fait de récupérer des liens naturels vous permettra de ne pas gérer votre netlinking en parallèle. Ce qui vous fait gagner du temps sur un autre poste très chronophage.

Des profils experts

Autres points importants dans votre production de contenu, la logique du profil « expert ». La logique est très simple. Créer des contenus de très bonne qualité demande un niveau d’expertise et une connaissance métier importante. Ce sont donc des profils « sénior » ou « expert » qui devront réaliser ce travail. Cela implique des coûts cachés importants. Car le niveau de salaire de ces profils est souvent important.

Un site optimisé

Créer une stratégie de linkbaiting est une démarche qui demande d’avoir un site web bien optimisé. Cela induit que cette stratégie SEO est plutôt adaptée aux entreprises ayant un certain niveau de maturité digitale. Inutile de mettre en place cette technique sur un site peu ergonomique. Malgré toute votre bonne volonté, si l’expérience utilisateur n’est pas au rendez-vous, votre linkbaiting ne prendra pas.

L’effet boomerang

C’est l’inconvénient majeur du linkbaiting. L’effet boomerang. Dans les faits, l’effet boomerang est le fait de créer de la frustration ou pire, du bad buzz autour de vos contenus. Si vous réalisez un contenu pas assez exhaustif, vous vous exposez à un retour négatif difficile à gérer. Dans le meilleur des cas, votre cible vous considèrera comme un acteur de mauvaise qualité. C’est ennuyeux et ça casse la dynamique commerciale. Mais les conséquences peuvent être bien plus graves si vos cibles communiquent autour de leurs frustrations et développent un bad buzz.

Le linkbaiting, une stratégie SEO gagnante mais complexe

Vous l’aurez compris, nous ne pouvons que vous recommander de travailler une stratégie de linkbaiting. D’un point de vue SEO, c’est le meilleur moyen de générer des backlinks de qualité dans le temps. Et cette stratégie va beaucoup plus loin en développant votre notoriété. Ce qui ne peut être qu’une force supplémentaire pour votre entreprise. A méditer.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hello jeune pousse, et si on grandissait ensemble?

Hello jeune pousse, et si on grandissait ensemble?

 

Venez partager l'actualité du marketing digital avec la communauté de La Pousse Digitale. C'est gratuit, rapide, et on ne vous écrit pas plus que nécessaire. Ca vous tente?

You have Successfully Subscribed!