Comment rater votre refonte de site web en 8 étapes ?

7 11 2018 | 0 commentaires

Refondre un site web est toujours une étape importante pour une entreprise. Recherche de performance, volonté de se mettre à la page ou encore attentes internes, les objectifs autour d’une refonte sont multiple. Il s’agit donc souvent d’un enjeu majeur. Pourtant, dans l’ensemble, les résultats ne sont pas au rendez-vous. Car 70% des projets de refonte de site internet sont considérés comme un échec. Retard, objectifs non atteints voir abandon du projet. Alors pourquoi autant de problème pour un process qui semble aujourd’hui être maitrisé ? Au travers de cet article, nous allons vous donner les clés pour être sur de rater votre projet de refonte de site web (et pourquoi pas, anticiper ces problèmes).

La refonte de site internet en quelques chiffres

Lorsqu’il s’agit de refondre un site web, les statistiques sont au rendez-vous. Nous en avons sélectionnés quelques unes qui sont représentative du problème. Tout d’abord, sachez que 78% des projets web sont finalisés au-delà des délais prévus. Il est donc rare d’atteindre ses objectifs de timing. Seul, ce pourcentage est déjà problématique. Mais couplé au fait que 68% des retards sont directement le fruit d’une mauvaise maîtrise du projet par le client, là c’est plus problématique. Cela amène à trois problèmes récurrents lors d’une refonte :

  1. Le manque de transparence des agences web qui connaissent ces problèmes et qui n’alertent pas suffisamment leur client.
  2. Le manque de compréhension du volume de travail en interne chez le client.
  3. L’importance capitale de la gestion de projet dans des projets de refonte de site web.

Les 8 étapes pour rater votre refonte de site web

Il est temps de vous présenter les étapes à risque qui vont vous faire rater votre projet de refonte de site internet. Sachez, pour corser le travail, que se n’est pas un processus global. Chacune de ces étapes, indépendamment, peut amener à passer à côté de vos objectifs.

#1 Ne pas définir d’architecture SEO

Vous souhaitez rater votre projet de refonte de site web ? Cela commence ici. Comme pour la plupart des projets web, votre site va se composer de catégorie et de page. Bien, et comme la plupart des projets web, ces pages seront définis comment ? Par vous, par votre agence ? Non, les logiques de pages se structurent dans une architecture SEO.

L’architecture SEO est la première étape d’une refonte de site web. Elle représente la hiérarchisation de l’information dans la structure de votre site web pour les moteurs de recherche. C’est un élément technique, purement SEO (Il ne s’agit donc pas de votre menu), qui structure en fonction des url’s de votre site.

Pour réaliser votre architecture SEO, il va y avoir une phase de récupération de tous les mots-clés de votre secteur d’activité, puis un second travail de classification et de priorisation de ces mots clés. Vous pouvez retrouver une explication plus détaillé sur notre article dédié « comment réaliser votre architecture de site web ».

#2 Ne pas réaliser de zoning et maquettes graphiques

Vous souhaitez aller vite ? Alors oubliez les zonings et passez directement aux maquettes ! Vous souhaitez aller très vite ? Développer votre site directement. Avec un peu de chance votre site sera propre et design et avec quelques allers-retours avec votre agence web, il sera même à votre image.

Mais voilà, le problème est ailleurs. En supprimant les étapes zoning et maquettage, il y a fort à parier que votre site ne sera pas performant. Car ces étapes ne sont pas que graphique. Elles ont avant tout pour vocation d’intégrer les règles d’ergonomies phares vous permettant dès le lancement du projet d’avoir un site web optimisé pour la conversion. En supprimant ces étapes, vous supprimez donc la logique webmarketing de votre projet. Mais après tout, nous sommes là pour rater votre refonte de site !

#3 Ne pas réaliser de cahier des charges

Le cahier des charges ! Long, trop technique, inutile. Bref un élément à supprimer en priorité qui vous permettra de gagner facilement un mois de délai. Ce n’est pas négligeable. Et de nos jours, avec les méthodologies Agile, pourquoi réaliser un cahier des charges ?

Pourquoi ? La liste est longue. Nous l’avons d’ailleurs développé au travers de notre article comment rédiger un cahier des charges ? Si nous avons rédigés cet article c’est que nous sommes convaincus des bienfaits d’un tel outil dans le processus de refonte de votre site internet. Le cahier des charges en quelques lignes c’est :

  • Un point d’ancrage de votre futur site
  • La possibilité de mettre sur papier vos attentes et objectifs
  • Un document permettant à votre agence web de se projeter
  • Un document engageant
  • Une checklist de votre demande pour la vérification du livrable

Malheureusement pour lui, il a la réputation de ne pas toujours être suivi et d’être très long à réaliser. Par expérience, les projets avec cahier des charges on tendance à être plus conforme aux attentes de départ et à être finalisé dans les temps.

Quant aux agences Agiles ? C’est un choix, mais sachez que l’agilité en tant que méthodologie n’est pas fait pour tout le monde. Surtout, les agences Agiles qui la maitrisent vraiment sont tout de même assez rares. Donc attention aux arnaques.

#4 Ne pas réaliser de sélection d’agence

Vous travaillez avec la même agence web depuis des années ? Vous connaissez des amis qui peuvent développer votre site web ? Vous souhaitez travailler avec l’agence la moins cher ? Bref vous n’avez pas besoin de réaliser une sélection car vous connaissez déjà votre futur partenaire.

Sachez que vous êtes sur la voie royale pour rater votre projet de refonte de site web. Pourquoi ? Parce que toutes les agences web ont leurs spécialités et toutes ne pourront pas réaliser ce dont vous avez besoin. De fait, si votre agence et sélectionner avant la création du cahier des charges, vous devrez nécessairement faire des compromis. Et faire des compromis pour votre refonte de site web signifie tout simplement diminuer les performances attendues.

Voici un exemple récurrent de problématique sur des refontes de sites e-commerce. Le système de filtre dans les pages catégories, qui, pour être performant en SEO doit générer des url’s dédiées à chaque recherche. Url’s qui s’indexeront dans les moteurs de recherche. Sur 2 exemples, les agences des clients ne l’ont pas pris en compte (pas de cahier des charges et agences pré-sélectionnées). Conclusion ? 60% de trafic perdu et 1/3 des mots-clés top tail sur lesquels les sites ne se positionnent plus. 

L’idée peut paraitre étrange, mais pour un projet performant, il faut choisir son agence web en fonction de son projet. Et pas l’inverse.

#5 Ne pas faire de redirections 301

Lors d’une refonte de site web, les redirections 301 consiste à indiquer aux moteurs de recherche de basculer définitivement les anciennes url’s vers les nouvelles. C’est particulièrement important surtout lorsqu’il y a une refonte d’architecture SEO. Car si on bascule les url’s, la manœuvre à aussi pour objectif de récupérer la popularité des anciennes pages pour en faire profiter les nouvelles. Vous comprendrez qu’il est assez dommage d’oublier ce léger détail. Pourtant ce n’est pas rare de voir cette erreur lors de refonte mal pilotée.

#6 Ne pas faire de recettage

Si vous payez une agence web, c’est bien pour qu’elle vous fournisse un site fini et clé en main ! Chacun fait son travail avec professionnalisme et vous avez confiance en votre agence web. Tout va pour le mieux. Oui mais voilà, les choses ne se passent pas vraiment comme cela dans les faits. Il y a toujours (et ceux, quelque soit l’agence) une part d’erreurs lorsqu’un site web sera validé. Il est donc important que toutes les parties prenantes vérifient le site pour s’assurer que toutes les fonctionnalités sont bonnes et que rien n’a été laissé au hasard.

#7 Ne pas intégrer d’outils d’analyse des statistiques

L’analyse n’est pas votre fort et s’il y a des demandes,  c’est que le site tourne bien. Pourquoi se poser des questions et mettre en place des outils d’analyses de statistiques si tout fonctionne ? Cette démarche est encore très souvent celle que nous pouvons rencontrer chez les responsables de site web. Pas d’outils d’analyses, un script Google Analytics intégré mais pas configuré. Aucun tableau de bord à jour. Bref, le pilotage à l’aveugle.

Oui mais voilà. Tant que ça marche, tout va bien. Mais le jour ou votre concurrence se resserre et que vous souhaitez savoir quels sont les canaux pertinents et quelles actions entrainent un fort ROI, vous devrez repartir de zéro. Et le travail n’est pas rétro-actif. Vous devrez donc attendre un certains temps avant d’avoir un historique assez conséquent pour valider vos hypothèse de travail.

De façon plus général, la rentabilité du digital pour votre activité se calcul et demande de piloter votre activité via des outils d’analyses et des tableaux de bords. Dans le cas contraire, vous n’aurez aucune vision sur la pérennité des actions engagées.

S’il y a des demandes, c’est que ça marche

#8 Ne pas prévoir vos actions webmarketing en amont

D’abord la mise en ligne, ensuite le webmarketing !  C’est une logique que l’on retrouve systématiquement sur les projets de refonte de site internet. C’est assez naturel de vouloir prendre les problèmes un par un et d’alléger son planning avant de passer à un autre travail. Sauf que dans notre cas, attendre le jour J signifie ne pas mettre en place d’action webmarketing les premiers mois. Car entre les temps de validation des plans webmarketing, les temps d’audits selon les leviers puis les temps de mise en place, il n’est pas rare de commencer le travail deux à trois mois après la refonte de votre site web. Dans certains cas, c’est une bonne stratégie. Dans d’autres c’est une perte d’opportunités.

L’attente n’est pas une solution

Dans tous les projets de refonte de site internet arrive un moment ou vous êtes en attente. Attente de l’architecture SEO, attente des maquettes graphiques, Attente du développement. Bref, vous risquez de passer par des phases ou votre patience sera mise à rude épreuve. Si en soit, il est impossible de supprimer ces phases, il est en revanche important de les cadrer. Imposez des délais (réalistes) avec dates de rendu à vos prestataires et surtout, soyez proactif. Demandez régulièrement des comptes-rendus de l’avancement des travaux. Même s’il s’agit de retour rapide. Mais garder en tête qu’une refonte de site ne se passe bien que si quelqu’un (vous ou un chef de projet) impose le rythme !

Alors, vous êtes prêt à rater votre projet web ?

Vous l’aurez surement compris au travers de cet article mais entamer un projet de refonte de site web n’est pas anodin. Cela demande une vraie préparation en amont et il faut être en mesure de s’assurer que les bonnes pratiques ont été respectés étape par étape. Soyons honnête, cela demande de l’expérience et une compréhension accrue de l’univers web. Il faut donc mieux être accompagné par des professionnels, surtout sur des projets à fort impact stratégique pour votre entreprise.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *