Pourquoi adopter une stratégie de marketing d’influence ?

13 05 2019 | 0 commentaires

Si le marketing digital est un secteur particulièrement propice aux effets de modes et aux tendances, on pourrait facilement voir le marketing d’influence comme une illustration parfaite du phénomène. Pourtant, depuis maintenant quelques années, rares sont les entreprises ayant fait le choix de miser sur l’influence qui ont depuis fait machine arrière. Preuve que derrière le buzzword, le marketing d’influence est une pratique extrêmement intéressante misant sur l’évolution de la consommation medias et internautes.

Dans cet article, nous allons décortiquer le marketing d’influence : de son enjeu stratégique pour les entreprises aux moyens de le mettre en place efficacement. Bien évidemment, nous terminerons avec quelques exemples concrets de réussite vous permettant de vous projeter.

Définition du marketing d’influence

Le marketing d’influence étant relativement en vogue, on trouve derrière ce terme un certain nombre de pratiques se rapprochant plus ou moins de la définition académique du terme. Généralement, le marketing d’influence recouvre l’ensemble des actions s’appuyant sur le pouvoir de recommandation d’un influenceur.

Le terme influenceur désignant quant à lui une personne disposant d’une audience réceptive étant à même de guider le comportement d’achat d’une communauté. Plus simplement, on peut le résumer à un individu média ayant de ce fait le même pouvoir d’influence qu’un organe de presse spécialisé par exemple.

Qu’y a-t-il de nouveau dans le marketing d’influence ?

Généralement, lorsque l’on parle d’influenceurs, on désigne des influenceurs digitaux. Pour cause, la démocratisation du marketing d’influence est étroitement liée à la montée en puissance des communautés s’organisant autour de personnes possédant des comptes sociaux forts. Aujourd’hui, de nombreux influenceurs possèdent des communautés bien plus importantes que des médias spécialisés, tout en étant bien moins gourmands côté tarifs pour d’éventuelles collaborations.

Il est désormais parfaitement possible d’être une véritable star dans son petit monde spécialisé, d’être reconnu par l’ensemble des experts d’un domaine très spécifique, tout en étant inconnu du grand public. Vous trouverez ainsi des figures connues par tous les collectionneurs de cartes de jeu de rôle, de jeu vidéo ou encore de jardinage naturel dont les noms seront totalement obscurs sortis du petit cercle des connaisseurs du domaine.

Inutile de vous dire qu’à une époque où l’on cherche à faire des campagnes toujours plus ciblées, pertinentes et personnalisées, cela représente un atout majeur donnant un grand coup de vieux aux médias prônant la communication façon mass media. La montée des influenceurs est tout simplement en train de changer les règles du jeu.

Concrètement, qui sont les influenceurs ?

Une première erreur généralement commise lorsque l’on parle de marketing d’influence est de faire entrer l’influenceur dans un cliché très réducteur. En plus d’être peu agréable pour les créateurs de contenus, ce cliché à une conséquence business préjudiciable pour les entreprises : le fait de croire qu’il n’existe pas d’influenceur dans leur domaine.

Disons-le clairement : l’influenceur, ce n’est pas que Léa, instagrameuse mode de 22 ans et Théo, Youtuber jeux vidéo de 19 ans. Le tableau est bien évidemment caricatural, mais il n’est pas rare de voir des entreprises dont la vision du marketing d’influence se limite à ces deux clichés.

Les influenceurs sont multiples, et au final il en existe dans chaque type de niche. A partir du moment où le domaine peut passionner quelqu’un, il y a de grandes chances que vous y trouviez des influenceurs. Business, mode, loisirs en tout genre allant du voyage à la décoration : tout y passe. Les plateformes de prédilection dépendent bien évidemment du domaine concerné, mais généralement on se concentre sur les lieux suivants :

  • Les réseaux sociaux : Instagram, Twitter, Pinterest…
  • Youtube, qui est un réseau social mais qui présente plus d’une spécificité
  • Les blogs, souvent sous-estimés en termes de marketing d’influence mais restant très importants

Bien évidemment, ces lieux ne sont pas totalement étanches, bien au contraire. Ainsi, il ne sera pas rare de tomber sur des blogueurs possédant une chaîne Youtube et un compte Instagram. C’est un élément à garder en tête lorsque vous évaluerez leur puissance d’influence, mais nous y reviendrons plus tard.

Les bénéfices du marketing d’influence

Si le marketing d’influence connaît un tel succès, c’est qu’il présente bien des avantages pour les entreprises réussissant à mettre en place une stratégie efficace. De toute manière, étant donné que la pratique est encore mal maîtrisée par de très nombreux acteurs, même les agences de marketing d’influence sont rares, si de nombreuses sociétés s’y intéressent et persistent sur le sujet c’est bien pour des raisons précises et importantes.

Entre action de notoriété et de marketing

En premier lieu, le marketing d’influence correspond à de nombreux types d’objectifs. Il contentera à la fois les entreprises à la recherche d’objectifs purement tournés vers la communication mais également des structures souhaitant entreprendre cela pour développer leur business et surveillant leur retour sur investissement à la loupe.

  • D’un point de vue objectif de communication, le marketing d’influence va vous permettre de toucher une audience extrêmement large. En effet, les influenceurs aux communautés gigantesques sont légions. Qui plus est, de par la nature que ces derniers ont avec leur audience, associer l’image de votre marque avec celle du créateur vous permet de bénéficier d’une vraie cote de sympathie lorsque l’opération est bien effectuée. Attention cependant, l’inverse peu vite arriver et les erreurs de com en matière de marketing d’influence sont également légions.

 

  • D’un point de vue marketing et commercial, travailler avec des influenceurs va vous permettre d’obtenir une exposition très importante pour des coûts extrêmement réduits. Si les influenceurs les plus importants ont aujourd’hui conscience de la valeur d’une publication sur leurs réseaux, travailler avec des micro-influenceurs permet de bénéficier d’une très grande exposition sans pour autant payer un prix trop élevé.

Un moyen différent de communiquer

Aujourd’hui, la publicité connaît de nombreux bouleversements obligeant les marques à s’adapter pour continuer à toucher efficacement leurs cibles. Si vous en doutez, petite sélection des choses qui montrent que le marché de la pub a bien évolué :

  • Si à une époque TF1 se vantait de vendre du temps de cerveau disponible, aujourd’hui ce temps est très fortement remis en question. Avec la multiplication des médias, il est rare que le consommateur reste docilement à regarder sa page de publicité.

  • La publicité est tellement omniprésente dans notre société qu’un véritable filtre perceptif se crée chez de nombreuses personnes. On voit la publicité sans la voir. Avoir 100 000 affichages en display est une bonne chose, mais si vous n’obtenez aucun clic sur vos affichages cela remet grandement en question l’utilité de cette visibilité.

  • Adblock est en train de se démocratiser au-delà du public technophile qui formait sa cible initiale. De ce fait, de nombreux internautes ne voient même pas vos pubs s’afficher. Autant vous dire que ça réduit drastiquement le potentiel de visibilité de certaines campagnes.

Le marketing d’influence répond bien à ce ras-le-bol publicitaire. Etant donné qu’il associe l’image de la marque à un individu media bénéficiant d’une cote d’amour importante auprès de son audience, il permet de capter une attention réelle. De plus, en tant que publicité indirecte directement incluse dans les contenus de l’influenceur, Adblock et autres logiciels bloqueurs de publicité n’entrent pas en ligne de compte.

La synergie avec vos autres actions

Un autre avantage du marketing d’influence est qu’il s’incorpore parfaitement dans un plan d’action plus large en matière de stratégie digitale, et même de stratégie marketing 360. Il n’existe aucun levier webmarketing parfait permettant de remplacer tous les autres, chacun à ses forces et ses faiblesses et le marketing d’influence ne fait bien sûr pas exception à la règle. Pour autant, comme nous allons le voir, il s’agit sans aucun doute d’un élément crucial du cocktail gagnant de la présence en ligne d’une entreprise.

Intégrez les influenceurs à votre projet de marque média

Là où le marketing d’influence trouve sa plus grande synergie avec le reste de la stratégie d’une entreprise, c’est sans aucun doute dans le cas de la création d’une marque média. On ne peut qu’encourager cette tendance adoptée par quelques entreprises (avant-gardistes) qui répond, elle aussi, à de nombreuses limites rencontrées par la publicité « old school » et évoquées ci-dessus.

Pourquoi faire de votre marque un média ?

Faire de votre marque un média, c’est avant tout redonner du sens à votre activité, au-delà des services et/ou produits que vous proposez. Cette phrase sonne très belles paroles peu impactantes sur la réalité du business, je vous l’accorde, pour autant elles sont au contraire totalement en adéquation avec une quête de retour sur investissement optimal. En conseillant au mieux les internautes, en créant une véritable identité autour de votre société, vous allez réussir à avoir une image distinctive de la concurrence, à renforcer votre crédibilité et à accroître la fidélisation de vos clients actuels. Trois objectifs majeurs pour la rentabilité de n’importe quelle société.

Qui plus est, faire de sa marque un média requiert un certain nombre d’exigences qui sont communes avec celles de la visibilité sur internet :

  • Vous allez devoir produire du contenu riche et pertinent correspondant aux recherches des internautes. Cela tombe bien : c’est également une exigence de Google, et tout le monde souhaite être bien positionné dans les moteurs de recherche non ?

 

  • Une présence sociale media cohérente et active sera nécessaire. Encore une fois : toute entreprise aimerait disposer de ça.

 

  • Il sera nécessaire de réfléchir parfaitement aux attentes de vos cibles vis-à-vis de vos modes de communication. C’est finalement la base de l’approche multicanales, qui plus est dans des démarches de lead nurturing sur le web par exemple.

Comment intégrer les influenceurs à ce projet ?

Développer une marque média n’est jamais une chose facile. Lancer ses réseaux sociaux et un blog développé est souvent un travail de longue haleine ne payant que sur le long terme. Si une des solutions pour donner une visibilité rapide à votre travail réside dans la publicité, on pense notamment à la sponsorisation de vos posts avec Facebook Ads par exemple, les partenariats avec les influenceurs en est un autre.

Il est parfois plus pertinent de destiner certains types de posts de votre calendrier éditorial à des influenceurs plutôt qu’à vos propres comptes sociaux. Dans d’autres cas, vous allez pouvoir au contraire vous servir des influenceurs pour alimenter votre propre contenu. Quelques exemples :

  • Si vous couvrez votre événement avec vos comptes, vous ne parlerez qu’à un public qui vous connaît déjà. Si des influenceurs sont invités et partagent des publications sur ce dernier, le résultat est tout autre.

 

  • Vous avez écrit le meilleur dossier de votre vie ? Faite le relayer par des influenceurs de votre domaine. Pour vous faire connaître, montez toujours le meilleur de ce que vous produisez.

 

  • A contrario, vous pouvez parfaitement interviewer un influenceur faisant référence dans son domaine pour faire du contenu extrêmement pertinent sur votre blog. En plus, il y a de grandes chances que l’influenceur relai cette interview 😉

 

Ce ne sont que quelques exemples, mais les synergies sont bien évidemment extrêmement nombreuses. Lorsque l’on construit une marque média, il faut de toute façon envisager le marketing d’influence comme un partenariat sur le long terme avec un influenceur. Il ne s’agit pas d’une seule action coup de poing qui serait menée telle une campagne d’e-mailing, mais au contraire d’une véritable relation de confiance se développant dans la co-construction. Cela tombe bien, nous allons maintenant aborder le sujet de la mise en place concrète du marketing d’influence.

Concrètement, comment procéder ?

Maintenant que vous êtes, on l’espère, convaincu de l’utilité de travailler votre marketing d’influence, nous allons vous donner des premières pistes pour mettre en place efficacement cette technique dans votre entreprise. Bien évidemment, aucune recette magique, mais du bon sens couplé à de l’expérience qui sauront vous aider à bien débuter.

Repérer les influenceurs

L’une des étapes les plus importantes lorsque l’on met en place du marketing d’influence réside dans la phase de repérage des influenceurs. C’est la pertinence de votre sélection initiale qui déterminera tout le succès de la suite des opérations. Choisir un mauvais influenceur, c’est risquer de ne pas parler à la cible vous intéressant et pire : associer l’image de votre entreprise à de mauvaises personnes. Inutile de vous dire que vous n’avez donc pas le droit à l’erreur dans cette étape.

De nombreux outils se sont lancés sur le créneau de la recherche d’influenceurs. Riches en promesses, ils vous font miroiter la possibilité de disposer d’une base de données de profils aussi facilement retrouvables que si vous étiez dans votre CRM maison. On peut citer des solutions comme LauchMetrics pour la mode ou encore Traackr si vous cherchez un généraliste. Ces outils sont également axés gestion des relations et veille de l’e-reputation. Nous en reparlerons lors de prochains tests dédiés.

Le meilleur moyen de trouver un influenceur de manière efficace, cela reste de les chercher à la main. A l’aide de hashtags ou de localisation sur Instagram, en cherchant des thèmes de vidéos et en vous laissant guider par les recommandations Youtube, en effectuant vous-mêmes les recherches Google… Cela vous semble long et laborieux ? Difficile de vous donner tort. Pour autant, les avantages sont selon nous bien plus importants que les coûts :

  • Vous allez pouvoir découvrir le contenu de l’influenceur comme un membre de son audience. Rien de tel pour contextualiser.
  • Cela va vous permettre de tomber sur des petites pépites au fort potentiel qu’une simple base de données ne vous aurait jamais montré.
  • Il s’agit d’une possibilité parfaite de vous imprégner réellement du contenu : lire les commentaires des vidéos/publications, voir si l’influenceur est cohérent dans son univers…
  • Vous allez pouvoir y faire des recherches à la manière de ce que feraient vos personae en y incorporant des critères bien plus précis que ce que proposent des outils.

Comme nous l’avons dit précédemment : vous n’avez pas le droit à l’erreur en matière de choix des influenceurs avec qui vous allez travailler. Nous ne pouvons donc que vous encourager à adopter cette démarche prudente et authentique.

Contacter les influenceurs

L’authenticité, cela sera également un élément à garder en tête lorsque vous allez chercher à contacter des influenceurs. A une époque pas si lointaine, j’animais une chaîne Youtube sur le thème du jeu vidéo comptant environ 40 000 abonnés. Une audience respectable mais très courante sur ce thème m’ayant permis d’expérimenter l’approche des influenceurs de l’autre côté du miroir. Je ne compte plus les mails maladroits reçus très régulièrement par des agences ou entreprises souhaitant acquérir un peu de visibilité.

Les influenceurs, un peu à la manière des journalistes, sont sur-sollicités. Qui plus est, ils sont toujours sollicités de la même manière. Voici un exemple assez concret qui traînait dans ma boîte mail sans jamais avoir reçu de réponse :

Je déteste ne pas répondre aux mails. Pour autant, à force de recevoir toujours les mêmes demandes, on en vient à prendre cette habitude. Si vous ne voyez toujours pas le problème, quelques pistes d’amélioration :

  • L’e-mail n’est pas personnalisé, or c’est une chose que tout marqueteur doit aujourd’hui faire même pour ses campagnes d’envoi massif.
  • A aucun moment l’éditeur ne parle d’autre chose que de son jeu : comment s’attirer la sympathie de son interlocuteur si l’on ne parle que de ce que l’on souhaite vendre ?
  • On essaye ici de me convaincre de l’intérêt d’un jeu sans même me proposer de consulter une vidéo ou des images de ce dernier.

Tout n’est cependant pas à jeter dans cet e-mail, on notera par exemple l’effort de concision qui est appréciable. On pourrait néanmoins imaginer une variante plus efficace :

« Bonjour Mickaël,

Je me permets de vous contacter car je viens de regarder votre vidéo sur le jeu Dodonpachi Resurrection. Je partage votre avis : c’est une référence du genre.

Etant donné que vous réalisez souvent des vidéos sur des jeux de ce type, je me dis que tu pourrais être intéressé par un jeu que nous éditons.

Il s’agit de LaPousseDigitaleLeJeu, un shoot’em up qui partage beaucoup des qualités que tu as relevé pour Dodonpachi dans ta vidéo : sa nervosité, sa profondeur, ses graphismes… On aimerait beaucoup avoir ton retour sur ce dernier J

Voici une vidéo pour te faire une idée : *insérer la vidéo*

Si ça t’intéresse, voici une clef CD que tu pourras utiliser : JF15-4461654

Aucune obligation d’en faire une vidéo, même si ça nous ferait évidemment plaisir !

N’hésite pas si besoin,

Excellente journée,

Jérome de LaPousseDigitaleEditions »

Si bien évidemment cet exemple n’est pas parfait, il vous permet d’assimiler un certain nombre de bonnes pratiques. Avant de parler de votre produit/service, montrez à l’influenceur que vous vous êtes réellement intéressé à ce qu’il faisait. C’est bien plus valorisant, et accessoirement vous serez obligé de faire ce travail de vérification du contenu si vous souhaitez faire une collaboration sérieuse.

Soyez humain dans votre approche. Il est toujours facile de ne pas donner de réponse au représentant commercial numéro 32 de la société XYZ, c’est une toute autre histoire lorsque l’on sent qu’on a en face une personne réellement intéressée par ce que l’on fait.

Enfin : dans de nombreux cas, laissez le choix à l’influenceur de réaliser ou non une vidéo/photo sur votre produit. Si l’influenceur adore votre jeu, il en parlera forcément. Même chose avec un Instagrameur : s’il adore votre pull, il s’en servira forcément pour une photo. A contrario, s’il n’aime pas le produit, c’est peut-être mieux qu’il n’en parle pas. La démarche fait moins commerciale, et est donc plus intéressante.

Même si de nombreux influenceurs ont un mail dédié aux contacts commerciaux, il peut être intéressant pour sortir du lot de passer par des moyens plus informels. Cela est notamment très efficace auprès des micro-influenceurs. Un MP Twitter ou Instagram fait souvent bien plus humain et décontracté qu’un mail formel et permet d’opérer une première approche de façon plus sympathique.

Qui plus est, cela montre selon le type d’influenceur que vous avez su aller un peu plus loin que son blog ou sa chaîne Youtube en vous intéressant à ses réseaux secondaires.

Les coûts du marketing d’influence

Les coûts du marketing d’influence sont bien difficiles à évaluer. Pire que ça, ils sont profondément incompris lorsque l’entreprise fait appel à une agence tant les postes de dépenses ne sont parfois pas ceux qu’on pense.

Les coûts d’une éventuelle agence de marketing d’influence

Concrètement, si vous faites appel à une agence de marketing d’influence, le principal facteur faisant grimper la note est le temps. Gérer les relations et le travail de recherche est extrêmement chronophage. Dans des agences fonctionnant à la tarification à l’heure, cela peut vite devenir un poste de dépense extrêmement important.

Cet état de fait peut-être d’autant plus frustrant car la facturation peut donc s’avérer salée à cause de prestations ne correspondant pas à une valeur ajoutée extrêmement haute. La plupart du temps, c’est davantage sur la partie stratégique qu’une entreprise a besoin d’être accompagnée. Etudiez donc soigneusement les propositions des agences et les modalités de leur offre car prendre tout le package n’est pas toujours nécessaire.

Les coûts des influenceurs

Le principal poste de dépense, surtout si vous gérez votre marketing d’influence en interne, réside dans le partenariat avec les influenceurs. Soyons clairs dès le départ : il n’existe pas de solution magique pour chiffrer exactement le coût d’une campagne. Chaque influenceur est différent et ses exigences varieront.

Suivant votre secteur d’activité et la taille des influenceurs que vous visez, ces derniers seront plus ou moins matures sur la partie financière. Si certains vous répondrons en affichant une grille tarifaire digne de la régie publicitaire d’un grand médias, les micro-influenceurs fonctionnent souvent au cas par cas.

Concrètement, la dépense autour de l’opération s’articule autour des postes suivants :

  • Les cadeaux en nature : souvent un des éléments les plus utilisés avec les micro-influenceurs, mais pas suffisant pour les plus populaires. Cela va du coût d’un envoi de produit/service gratuit à l’influenceur jusqu’à l’invitation à un événement.

 

  • Un paiement pur et dur : certains influenceurs exigent un paiement fixe pour l’opération. Cela dépend bien évidemment de leur audience et l’on ne se risquera pas à vous donner une fourchette tant d’un influenceur à l’autre les demandes peuvent varier du simple au quintuple.

 

  • Le pourcentage du CA généré : vous accordez un code promo ou un lien affilié à votre influenceur pour pouvoir tracker les campagnes venant de lui et vous lui accorder un pourcentage du chiffre d’affaire qu’il génère. C’est flexible et gagnant gagnant.

 

Selon la complexité des campagnes effectuées et la taille des influenceurs, ces trois moyens peuvent évidemment être activés en même temps. Partez du principe que se seront là les grands postes de dépense de votre marketing d’influence.

L’exemple à suivre : Daniel Wellington

Même si de nombreuses choses restent à construire en termes de marketing d’influence, si vous débutez en la matière et souhaitez mettre en place des actions dans votre entreprise il est inutile de réinventer la roue dans un premier temps. Rien de tel que de s’imprégner de la stratégie et des actions de quelques acteurs de référence pour se familiariser avec la pratique.

Entreprise modèle en termes d’utilisation d’influenceurs, Daniel Wellington est évidemment très présente sur les réseaux sociaux et en particulier Instagram. Rien de surprenant pour une marque de montre tant ce domaine fait du réseau de photo un des lieux d’exposition les plus stratégiques sur le web.

Une réussite sur Instagram

Sur Instagram, Daniel Wellington parvient l’exploit de posséder un hashtag de marque extrêmement utilisé (2 171 977 publications avec #danielwellington à l’heure où j’écris cet article), un compte suivi par plus de 4.5 millions d’abonnés et des partenariats avec de très nombreux influenceurs. Ces trois éléments étant bien sûr liés.

Voici ci-dessous un exemple de publication d’influenceur autour de la marque :

Utilisation d’un code promo dédiée à l’influenceur pour inciter à l’action mais également savoir quels influenceurs rapportent quoi en termes de vente. Une des spécificités de la marque et de ne pas se concentrer sur les influenceurs les plus connus mais de travailler avec énormément de petits comptes.

Ils collaborent par exemple avec des influenceurs ayant « seulement » 15 000 abonnés et leur offre une ou plusieurs montres en échange des photos sponsorisées. Concrètement, avec ces micro-influenceurs, les échanges se concentrent sur un cadeau en nature et cela permet à la marque de créer une communauté gigantesque à moindre coût.

Pour encourager l’engagement de cette communauté, Daniel Wellington met également en avant les meilleures publications liées à son hashtag. Un exemple ci-dessous :

Ce choix ô combien pertinent présente de nombreuses utilités pour la marque :

  • Cela leur permet de disposer de photos de qualité pour alimenter leur compte Instagram
  • Il s’agit d’un bon moyen pour nouer un contact avec des influenceurs
  • Cela encourage l’utilisation de leur hashtag, tant n’importe quel influenceur est heureux d’être mis en avant sur un compte aussi important.

On comprend alors tout le sens de miser sur les influenceurs dans une idée de co-construction, plutôt que de voir leur utilisation comme un simple levier webmarketing supplémentaire.

Un marketing d’influence alimentant le contenu

Daniel Wellington possède également sur son site internet une page dédiée aux « moments daniel wellington ». Si l’on peut regretter sa faible mise en avant, elle est cependant très intéressante.

Elle met en avant 6 personnes partageant un moment important de leur vie. L’idée ? Six profils totalement différents au look bien distinguable permettant de se projeter. Bien évidemment, vous avez la possibilité de retrouver la montre et les accessoires qu’ils portent :

Au milieu des acteurs, danseurs, modèles et artistes, la sélection de Daniel Wellington met bien évidemment en avant deux influenceurs : Bora Kim, une coréenne avec 315 000 abonnés sur Instagram et Janni Olsson Delér, une suédoise comptant 1.3 millions d’abonnés. Vous l’aurez compris : l’idée est également d’offrir et de construire des icônes à travers tous les pays où la marque est présente.

Si tout n’est évidemment pas parfait, une bien plus grande place aux productions d’influenceur prendrait parfaitement sens sur le très léger en contenu site de Daniel Wellington, on note une utilisation complète de l’influence allant même jusqu’à flirter avec l’utilisation traditionnelle d’égérie.

Se lancer dans le marketing d’influence ne coûte pas grand-chose

En conclusion, nous aimerions vous encourager à vous lancer dans le marketing d’influence. Si les opérations de moyenne et grande ampleur demandent bien évidemment du temps, de l’organisation et des moyens, vous n’avez besoin que d’une après-midi pour vous constituer une petite liste avec quelques noms d’influenceurs pertinents. Tenter une approche auprès de 2 ou 3 influenceurs ne vous prendra pas beaucoup de temps et vous permettra de vous familiariser avec la pratique.

Contrairement à la majorité de la publicité traditionnelle, la mise en place du marketing d’influence vous donne le droit à l’erreur, à l’essai, au déploiement progressif sans pour autant investir des moyens importants. Vous n’avez donc aucune raison de ne pas vous laisser tenter !

Pourquoi adopter une stratégie de marketing d’influence ?
5 (100%) 8 vote[s]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article a été rédigé par Mickaël Vincent

Cet article a été rédigé par Mickaël Vincent

Co-gérant de l’agence de marketing digital UpByWeb, expert social média et ancien Youtubeur.