Emailing : 10 étapes indispensables pour atteindre une délivrabilité optimale

5 06 20190 commentaires

En emailing, une délivrabilité optimale est essentielle. Quelle que soit l’utilisation que vous faites de ce canal (newsletter d’information, emailing de prospection B2B, confirmation d’achat automatisé, etc.), si vos messages n’arrivent pas à destination, vos campagnes seront un échec et vous perdrez de l’argent.

 

La délivrabilité – soit le taux d’emails arrivant dans la boîte de réception de vos destinataires – dépend de nombreux éléments différents. Certains exigent simplement l’utilisation d’un logiciel d’email marketing professionnel, alors que dans d’autres cas, c’est à vous de prendre un certain nombre de mesures. Si celles-ci peuvent paraître compliquées à suivre pour les débutants, il suffit en réalité de respecter un certain nombre de règles.

 

Dans cet article, vous apprendrez comment obtenir une délivrabilité optimale tout simplement !

Quels facteurs influent sur la délivrabilité ?

La délivrabilité de vos emailings est essentiellement influencée par deux facteurs : l’architecture technique utilisée pour l’envoi et le contenu de votre mailing. La bonne mise en place technique de vos campagnes dépend de votre logiciel emailing alors que le contenu dépend entièrement de vous.

Quels éléments indispensables votre solution emailing doit-elle mettre à votre disposition ?

Pour un rendu efficace de votre délivrabilité, il est impératif que votre logiciel email propose les fonctionnalités suivantes.

Des normes d’authentification

Les normes d’authentification aident les clients de messagerie à vérifier l’authenticité de l’expéditeur et représentent l’une des principales armes de la lutte anti-spam.

 

Il existe aujourd’hui 3 principaux protocoles d’authentification à connaître et à mettre en place:

 

  1. SPF (Sender Policy Framework) : il s’agit d’un protocole permettant la vérification du nom de domaine de l’expéditeur. En analysant l’adresse IP, SPF permet de définir si l’email vient bien d’un expéditeur autorisé.
  2. DKIM (Domain Keys Identified Mail) : ce protocole permet de vérifier le contenu d’un email grâce à un système de clé privée, clé publique. Une signature est ajoutée à l’en-tête de vos emails et sera extraite par le fournisseur de messagerie qui vérifie que la signature a été créée à partir de la clé privée. Si c’est le cas, votre email sera considéré comme légitime. Dans le cas contraire, il sera considéré comme une tentative de spam ou de phishing.
  3. DMARC (Domain-based Message Authentication, Reporting and Conformance) : il s’agit d’un standard qui instruit les FAI sur ce qu’il faut faire si SPF et/ou DKIM échouent. DMARC, qui permet d’éviter l’utilisation abusive de votre domaine, est le plus haut niveau d’authentification, souvent disponible uniquement avec une adresse IP dédiée.

Une bonne gestion de la réputation de vos adresses IP

Sans une adresse IP avec une bonne réputation, vous êtes garantis de finir dans les dossiers spam. Une mauvaise réputation envoie immédiatement des signaux d’alarme aux FAI et est très difficile à améliorer.

 

C’est une des principales raisons d’opter pour un logiciel emailing professionnel, car ces outils accordent une grande importance à la gestion de la réputation des adresses IP.

10 conseils pour obtenir une délivrabilité optimale

Même lorsque vous utilisez un logiciel professionnel d’email marketing, il y a encore des choses à prendre en compte lors de la création du contenu pour obtenir une délivrabilité optimale. Avec ces 10 conseils, votre campagne atteindra tous vos destinataires :

#1 Tenir à jour votre carnet d’adresses

Il faut à tout prix que votre liste de contacts soit propre pour que vous ne soyez pas identifié comme spammeur. Cela implique de supprimer les doublons, les hard bounce (adresses inexistantes par exemple) et les destinataires s’étant désabonnés. Surtout dans le cas de ces derniers, il est crucial de ne plus leur envoyer d’email. Assurez-vous donc que votre solution emailing gère efficacement votre carnet d’adresses en désactivant automatiquement les emails désabonnés et en empêchant leur ré-importation accidentelle.  

 

Un logiciel emailing professionnel effectue la plupart de ces tâches automatiquement, mais il ne fait pas de mal de vérifier vos listes manuellement de temps en temps, surtout si vous utilisez le même carnet d’adresses depuis longtemps.

#2 Récolter des adresses double opt-in

Il est impératif d’envoyer des emailings uniquement aux destinataires qui vous ont donné leur consentement explicite. Non seulement cela est une contrainte légale avec le RGPD, le nouveau règlement européen en matière de protection des données, mais en plus, cela va vous garantir que vos destinataires ne vous marquent pas comme spammeur et augmentera votre délivrabilité.

 

Pour récolter des adresses double opt-in (DOI), insérer un formulaire d’inscription dans votre site web sur lequel vos prospects peuvent renseigner leur adresse email (seule l’adresse email doit être un champ obligatoire). Cela fait, ils recevront un email avec un lien de confirmation sur lequel cliquer.

 

Les logiciels emailing professionnel comme Newsletter2Go vous permettent de générer facilement ce type de formulaire et de mailing DOI.

#3 Soigner la mise en page

Pour convertir vos prospects et augmenter votre délivrabilité, il est impératif de soigner le design de vos emailings. Pour cela quelques règles à prendre en compte :

 

  • Respectez un ratio texte-image de ⅔-⅓ (et éviter à tout prix les newsletters en une seule image !),
  • Utilisez beaucoup d’espaces blancs pour aérer votre mise en page et placez les call-to-action bien en évidence,
  • Ne dépassez pas une largeur de 600 pixels,
  • Vérifiez l’aperçu de votre emailing sur mobile pour vous assurer qu’il s’affiche correctement,
  • Optez pour des objets courts (maximum 39 caractères),
  • Évitez les vidéos et préférez les GIFs animés à la place,
  • Évitez si possible les pièces jointes et préférez des liens vers des documents hébergés sur le web.

#4 Éviter les spam words

Évitez les mots qui sont souvent associés au spam. Ceux-ci seront détectés par les filtres anti-spam et diminueront votre délivrabilité. Les spam words sont souvent associés au sexe (viagra, sexy, etc,), aux jeux d’argent (casino, poker, etc.), ou encore à la gratuité (promotion spéciale, 100% gratuit, etc.).

 

Ils existent de nombreux spam words et il est presque impossible de tous les éviter, mais veillez à les réduire au maximum.

#5 Éviter les caractères spéciaux

Évitez d’utiliser trop de caractères spéciaux (!!,??, €,%), car ceux-ci seront souvent détectés par les filtres anti-spam comme une indication que vous êtes un spammeur. Évitez aussi d’utiliser du texte en MAJUSCULES. Cela est surtout vrai pour le le nom de l’expéditeur et l’objet. En effet, les objets en majuscules seront rapidement considérés comme des spams.

 

Au lieu d’un objet comme “PROFITEZ DE VOTRE RÉDUCTION DE 50€!!!” optez donc plutôt pour quelque chose comme “50 euros offerts sur tous nos produits”.

#6 Utiliser des spam test

Des outils d’email marketing tels que Newsletter2Go vérifient votre mailing à l’avance et vous donnent des conseils pour optimiser la délivrabilité. Ils vous permettent par exemple de tester l’affichage de votre mailing sur mobile, de vérifier si tous vos liens sont valides ou de vous assurer que les informations comme l’adresse d’expéditeur ont bien été renseignées.

 

Assurez-vous donc d’opter pour un logiciel proposant ce type de fonctionnalités et n’oubliez pas de passer le spam test avant chaque envoi.

#7 Placer un lien de désabonnement bien visible

Placez le lien de désabonnement visiblement dans votre pied de page. Les destinataires qui ne souhaitent plus lire votre newsletter doivent pouvoir se désabonner en 1 clic. S’ils n’ont pas cette possibilité, vous risquez une plainte. Trop de contacts qui vous marquent comme spammeur et vous risquez d’atterrir sur une liste noire – le cauchemar des email marketeurs !

 

Le lien de désabonnement doit donc être bien visible et permettre au destinataire de se désinscrire immédiatement sans avoir à remplir de formulaire ou à vous envoyer d’email.

#8 Créer des emailings personnalisés

L’une des meilleures façons de conserver une bonne délivrabilité en évitant les plaintes pour spam et les désabonnements et de proposer du contenu de qualité à vos destinataires. Cela peut paraître évident… et pourtant trop d’expéditeur se contentent encore d’envoyer des emails impersonnels en masse. Ne faites pas cette erreur: personnalisez vos emailings !

 

Pour commencer, personnalisez l’objet et la formule d’appel en utilisant le nom ou prénom de vos destinataires (par exemple “Bonjour Marie”, “Voici une offre spéciale pour vous, Pierre”). Ce type de personnalisation est facile à mettre en place à l’aide d’un logiciel emailing professionnel qui vous permet d’insérer des modules qui s’adapteront dynamiquement à chaque contact en fonctions de critères comme le nom, l’âge ou le sexe. 

 

Mais vous pouvez aussi aller plus loin et personnaliser le contenu de vos emailings. Vous pouvez proposer différents contenus à différents contacts – par exemple des vêtements différents aux hommes et aux femmes. Vous pouvez aussi personnaliser vos contenus en fonction des habitudes d’achats de vos clients et récompenser les clients fidèles ou relancer les clients inactifs avec des offres différentes.

 

En essayant de comprendre les besoins et les désirs de vos destinataires et en cherchant à y répondre le mieux possible, vous augmenterez votre taux de délivrabilité et votre taux d’ouverture et réduirez grandement votre taux de désabonnement.

#9 Bâtir une bonne réputation d’expéditeur

Pour maintenir une cohérence dans vos campagnes et bâtir une bonne réputation d’expéditeur, il est impératif d’éviter d’utiliser une adresse d’expéditeur privée de type @gmail.com ou @orange.fr. Utilisez plutôt une adresse professionnelle associée à votre nom de domaine, de type nom@nomdedomaine.fr.

 

De plus, évitez de changer votre adresse d’expéditeur afin de construire votre réputation. Lorsque vous changez de domaine, vous recommencez à zéro !

#10 Utiliser des adresses IP dédiées

Avec des adresses IP dédiées, vous pouvez perfectionner votre délivrabilité. Les adresses IP dédiées sont utilisées exclusivement par vous, votre réputation dépend donc uniquement de votre contenu, au contraire des IP mutualisées qui sont utilisées par de nombreux autres expéditeurs qui peuvent en influencer négativement la réputation.

 

Les adresses IP dédiées ne sont pas nécessaires si vous envoyez peu d’emails (par exemple si vous envoyez une newsletter pour une association de 500 personnes), mais sont impératives pour les larges envois.

Optimisez votre délivrabilité !

Lorsqu’on se lance dans la création d’une newsletter, les problèmes relatifs à la délivrabilité peuvent paraître insurmontables. Pourtant, en suivant quelques règles simples, il est possible de maintenir une haute délivrabilité tout simplement. Respectez les quelques points expliqués ci-dessus et vous devriez atteindre la boîte de réception de vos destinataires sans problèmes !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez écrire pour La Pousse Digitale ?
Nous cherchons des auteurs invités.

Devenez contributeur